Comment bien choisir votre pyrograveur ?


Comment bien choisir votre pyrograveur ?

Si les pyrograveurs fonctionnent tous selon le même principe, cela ne veut pas dire que tous les modèles se valent. A chaque besoin et niveau de compétence correspond un type de pyrograveur. En effet, selon le support choisi (bois, verre, cuir, liège…) et votre niveau de maîtrise (débutant, avancé ou professionnel), vous n'aurez pas besoin du même type d'appareil. Comment donc choisir votre pyrograveur dans les règles de l'art ? On vous dit tout !

Quels sont les critères de choix d'un pyrograveur ?

Choisir le bon pyrograveur n'est pas une partie de plaisir, surtout si vous débutez. Vous devez prendre en compte plusieurs paramètres tels que l'ergonomie, la puissance, les accessoires… mais pas seulement. D'autres critères doivent être considérés, notamment votre niveau en pyrogravure, ou encore le type de support que vous préférez (bois, cuir, liège, verre, etc).

Votre choix de pyrograveur doit donc reposer sur l'activité que vous souhaitez exercer. Si les professionnels préfèrent naturellement opter pour des appareil polyvalents, plus chers, comportant plusieurs embouts en laiton spécifiques pour autant de styles de dessin et d'effets, les débutants seront mieux lotis avec un pyrographe basique, moins cher et plus indiqué pour la phase d'apprentissage.

Vous l'aurez donc compris, les appareils présentent des caractéristiques différentes pour chaque gamme de prix. Comment donc choisir votre pyrograveur ? En d'autres termes, quels sont les critères de choix d'un pyrographe ?

Ergonomie et conception du pyrograveur

Il va sans dire que l'ergonomie et la conception sont des critères importants, surtout lorsqu'il s'agit d'un appareil de dessin par brûlure. Le pyrograveur doit être facile à prendre en main et à utiliser, et idéalement solide et durable dans le temps. De manière générale, tous les pyrograveurs se ressemblent plus ou moins. La différence est à chercher du côté de la qualité du manche. A ce niveau, les meilleurs pyrograveurs sont équipés d'un manchon en silicone, qui offre une préhension plus agréable et fait que l'outil ne glisse pas entre le pouce et l'index.

Toujours au sujet de l'ergonomie, il faut être attentif à la longueur du câble du pyrograveur. Avec une bonne longueur, vous aurez une plus grande liberté de mouvement et vous éviterez d'utiliser une rallonge. Un câble de bonne longueur va également limiter les risques en matière de sécurité, dans la mesure où il ne sera pas tendu. Evitez aussi les câbles trop rigides qui pèsent sur le pyrograveur, réduisant le niveau de précision de votre travail manuel. Enfin, pensez à la qualité de résistance du manche à la chaleur. Celle-ci est primordiale, car il n'y a rien de pire qu'un manche qui chauffe rapidement et qui vous oblige à laisser reposer l'outil tous les quarts d'heure.

Puissance et réglage de la température du pyrograveur

Il faudra choisir un pyrograveur ayant une puissance de 30 watts minimum. Plus on monte en puissance, plus l'outil chauffera plus rapidement. L'idéal serait d'opter pour un pyrograveur avec température réglable, qui offre une plus grande polyvalence au niveau du choix des matières à marquer. Ce type d'appareil permet également plus de précision avec les teintes de brûlé. En effet, un pyrograveur dont la température est réglable entre 200 et 500° C par exemple offre de nombreuses possibilités, que ce soit pour la précision, la profondeur de gravure et le type de travail que l'on souhaite effectuer. Bien entendu, plus la chaleur est élevée, plus vous devrez prendre de précautions pendant le travail mais aussi dans les minutes qui suivent la mise hors tension de l'appareil qui restera chaud quelques temps.

Les accessoires du pyrograveur

Lorsque l'on débute nous n'avons pas forcément besoin d'avoir plusieurs embouts en laiton ou pointes interchangeables. Même les professionnels n'en utilisent généralement que très peu (entre quatre et six embouts pour les opérateurs de pyrogravure les plus inspirés). Cela dit, plus vous aurez d'embouts, plus l'aspect ludique et amusant de la pyrogravure prévaudra, surtout si vous envisagez la pyrogravure comme un loisir familial à partager à l'occasion d'un atelier DIY convivial !

Choisissez autant que possible un pyrograveur avec des embouts en acier inoxydable plus résistants. Généralement, le pas de vis est standard. Vous pourrez donc remplacer les pointes abîmées dans le futur sans problème, quels que soient le modèle et la marque de votre pyrograveur. Toujours au niveau des accessoires, quasiment tous les fabricants vous donnent droit à un support pour poser votre pyrograveur lorsqu'il est en chauffe ou lorsque vous avez fini de travailler.

Pyrograveur ou fer à souder ?

On dit souvent que le pyrograveur ressemble au fer à souder, mais la similitude entre les deux appareils s'arrête à la forme et à la génération de la chaleur. Il s'agit en effet de deux outils destinés à des travaux différents. Explorons les différences entre le fer à souder et le pyrograveur. Commençons déjà par dissiper une petite confusion : le fer à souder n'est pas réellement un « fer à souder », mais plutôt un « fer à braser », puisque l'outil sert en réalité à réaliser des opérations de brasage.

La première différence entre les deux appareils se ressent au moment de la prise en main. Le pyrograveur est plus ergonomique, plus agréable à prendre en main, pour offrir à l'utilisateur une meilleure précision. Cela a évidemment trait à la fonction de l'appareil, conçu pour le développement créatif. Le fer à souder, outil de bricolage par excellence qui sert particulièrement aux opérations de brasage en électronique, est « naturellement » moins ergonomique, et plus axé sur l'efficacité.

Aussi, le fer à braser est généralement plus puissant que le pyrograveur. Une chaleur trop importante ne conviendrait pas aux travaux de pyrogravure, car elle risquerait d'abîmer les matériaux utilisés (bois, cuir, liège, etc.). C'est donc tout le contraire du fer à souder, qui doit monter à des températures élevées pour remplir sa fonction, à savoir fondre rapidement et efficacement le métal.

D'où vient donc la confusion qui subsiste entre fers à souder et pyrograveurs ? Elle vient du fait que le pyrograveur peut jouer le rôle d'un fer à souder d'appoint pour le dépannage, et vice-versa. En effet, il est parfois possible de faire de la pyrogravure avec un fer à souder équipé d'embouts spéciaux, mais le rendu sera beaucoup moins esthétique. De même, un pyrograveur peut, dans certains cas, servir de fer à braser sur des pièces métalliques à très petite épaisseur, mais cela risque de dégrader de manière irréversible les pointes de l'appareil.

Les avis sur la pyrogravure : un loisir convivial et passionnant !

Les avis sur la pyrogravure en tant qu'activité créative et artistique sont largement positifs, que ce soit auprès des enfants ou des adultes. Découvrez-en plus dans notre dossier spécial consacré aux avis sur la pyrogravure. Un avant-goût : ils sont dithyrambiques !

Comment bien choisir ?