Pyrograveur : focus sur le matériel


Un pyrograveur est l'appareil qui permet de dégager de la chaleur et de provoquer un effet de carbonisation à la surface d'un matériau. On l'appelle aussi parfois un pyrographe. Il est l'outil indispensable pour réaliser des dessins pyrogravés sur différents supports, dont notamment le bois, support le plus souvent utilisé pour faire de la pyrogravure. Le pyrograveur est aujourd'hui électrique la plupart de temps, mais il existe aussi des pyrograveurs à gaz. Un pyrograveur électrique est composé de différents éléments identiques, quelles que soient les marques. Pour maîtriser autant que possible cet art de la pyrogravure, mieux vaut bien connaître le matériel utilisé. Nous vous proposons ici de détailler chaque élément pour mieux comprendre de quoi est composé un pyrograveur.

De quoi est composé un pyrograveur ?-1

Les différences entre fer à souder et pyrograveur

Il est courant de voir certains artistes pyrographes utiliser un fer à souder. On peut se demander de façon légitime quelles sont les différences avec un pyrographe électrique. Il est vrai que les travaux de pyrogravure peuvent aussi être réalisés par un pyrograveur de type fer à souder, mais il est néanmoins plus compliqué d'utiliser un tel outil pour des loisirs créatifs. Un fer à souder est, au départ, un outil destiné à réaliser des soudures liées à des petits travaux d'électronique. Cet outil peut monter à une température bien plus haute que la température nécessaire dans le cadre d'une pyrogravure sur bois, par exemple. Un fer à souder, tout comme un pyrograveur, est équipé d'une solution de réglage de la température.

Moins courant, il existe également le pyrograveur à gaz qui est un outil haut de gamme. Son avantage important est qu'il permet une totale liberté de mouvement. En effet, aucun fil ne vient entraver les mouvements du pyrograveur. Il se présente comme un petit poste à souder et dégage une flamme qui vient brunir le bois. Cet outil est toutefois réservé aux initiés, la flamme dégagée n'étant pas facile à manipuler.

De quoi est composé un pyrograveur ?-2

Le pyrograveur électrique

Lorsqu'on parle de pyrograveur, on imagine la plupart du temps un pyrograveur électrique conçu pour le bois. Facile à utiliser à condition d'avoir une prise électrique, il est aisé à prendre en main. Vous trouverez dans le texte qui suit des explications autour des différents éléments qui constituent d'un pyrograveur électrique.

Le manchon

Le manchon se présente comme un gros stylo. C'est lui que le pyrograveur tient en main pour réaliser son travail de pyrogravure. Le manchon est recouvert d'une matière permettant de l'isoler de la chaleur produite. Le manchon doit bien résister à de hautes températures, et ce, même après une longue utilisation. Sa matière est aujourd'hui le plus souvent en silicone ou en caoutchouc, ce qui lui confère une excellente prise en main. Son ergonomie permet également de le tenir correctement en main, de façon sûre, selon le modèle utilisé.

Le manchon est conçu pour recevoir différentes pointes à graver qui viennent se positionner à son bout, souvent en étant vissées ou encastrées puis tenues par un dispositif de serrage.

Enfin, le manchon est également relié au transformateur par un fil électrique gainé et protégé.

Les pointes à graver

Les pointes à graver se positionnent à l'extrémité du manchon. Elles sont en métal (idéalement en acier inoxydable) afin de conduire convenablement la chaleur générée et ainsi pouvoir brûler le bois ou la surface souhaitée. Elles sont aussi appelées des pannes. Grâce au courant produit, la résistance chauffe. Elle est enroulée autour des pannes qui peuvent ainsi monter en température et venir brûler les surfaces en bois ou en cuir.

Elles sont pourvues de formes et d'extrémités différentes, utiles pour produire des effets variés quand elles brûlent la matière du support à décorer. Chaque pointe possède une utilité différente en fonction de sa forme. Elle aura un effet particulier sur le support.

Les appareils sont généralement fournis avec une pointe universelle, dite aussi standard, qui permet d'effectuer beaucoup de travaux. C'est la pointe n° 21. Elle permet de réaliser des tracés profonds ou plus légers, larges ou plus fins. Elle est idéale pour commencer, car elle couvre de nombreux besoins des débutants. Elle n'est cependant pas suffisante pour réaliser des oeuvres plus abouties. Vous pouvez trouver des embouts dans un kit par exemple.

Pour produire d'autres types de tracés, comme des écritures par exemple, la pointe dite "boule" permet un tracé plus doux et un travail très contrôlé. Il existe des pointes boules de différentes dimensions.

La pointe "couteau" est également très utile pour réaliser un dessin droit et net.

Lorsqu'on souhaite donner de la profondeur aux dessins sur bois, la pointe à brunir permet de "colorer" et de donner du relief.

On trouve aussi des tampons de gravure, qui permettent d'incruster directement des petites formes dans le bois ou le cuir que l'on souhaite graver.

Le transformateur

Le transformateur se présente comme un petit boitier sur lequel vient d'enticher la prise du fil relié au manchon. Le transformateur, comme son nom l'indique, est destiné à transformer le courant domestique en un courant assimilable par de petits outils tels que ceux conçus pour la pyrogravure. Il assure la sécurité de l'utilisateur et un est composant essentiel du pyrograveur.

Le transformateur est doté d'un bouton de variation de la température afin de régler la chaleur dispensée à la résistance qui vient chauffer la pointe située au bout du manchon.

Mieux vaut opter pour une puissance d'au moins 30 watts. Plus la puissance est importante, plus votre appareil montera vite en température.

Les accessoires

Il est préférable d'avoir en sa possession un accessoire permettant de faire reposer le manchon quand le travail est terminé. En effet, celui-ci met quelques minutes à baisser en température et il est important de ne pas le laisser en attente, posé n'importe où sans qu'il soit maintenu et sécurisé. Il existe des porte-crayons conçus spécialement pour faire reposer des manchons à pyrograver. Une coupelle ou un petit pot en terre cuite sont également appropriés. Vous pourrez y déposer votre appareil encore chaud pour qu'il puisse y refroidir en toute sécurité.

Les pyrograveurs se présentent différemment selon qu'il s'agit d'un pyrograveur pour amateur débutant ou pour professionnel. Les prix sont aussi variables. Pendant longtemps le pyrograveur était considéré, à tort, comme un simple jeu pour enfant. Il est accessible aujourd'hui aux professionnels qui en font un outil leur permettant d'exercer leur art à part entière, sur bois, sur cuir ou même sur papier. Quels que soient son type et sa destination, le pyrograveur électrique se présente toujours en kit complet avec les mêmes composants.

Ces pages devraient vous intéresser :

Pyrogravure De quoi est-il composé ?